Kamelia

Je suis pudeur à peine éclose Je n’ai besoin de rien sinon de prose Parce que je viens de là où l’on se tait J'écris ton nom, liberté

Hier j’ai frôlé la fleur de l’âge Aujourd’hui je cueille cette insouciance sans impact Demain je parlerai peut-être à voix haute Et un jour, peut-être… Ne serais-je plus qu’une anecdote ?



15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ismaël

Héloïse

Je suis encore jeune, « tête de linotte » J’ai peur de perdre la tête, de me retrouver seul face à mes peurs d’enfants qui malgré mon âge n’ont pas disparu Je viens d’un monde différents du vôtre, un

Hajar