DÉPHILO

On reproche souvent à la philosophie d’être trop théorique et abstraite. A tort à mon sens. Si on fait de la philosophie, c’est au contraire pour comprendre le réel, pour comprendre tout ce qui nous arrive. Alors comment faire pour que les élèves n’aient plus cette image de la philosophie comme absolument « déconnectée » de ce qu’ils sont ? c’est de ce désir « d’incarner » ma discipline, de la montrer pour ce qu’elle est, faite de chair, qu’est né ce projet « déphilo ».

Et si on relevait les défis lancés par les philosophes ? parce qu’ils ne cessent de nous défier, ils ne cessent de nous aider à mieux vivre nos vies en portant sur nous-mêmes le recul critique nécessaire. Alors il va falloir essayer, oser.

Osons rester deux heures dans sa chambre sans divertissement comme Pascal. Osons regarder un objet comme si c’était la première fois comme un phénoménologue, osons interpréter nos rêves comme Freud…